Avant propos

L'analyse technique :

  1. Un ensemble de techniques ayant pour objectif l'analyse du passé et du présent d'une valeur ou indice
  2. Elles visent à comprendre l'évolution des cours en la décomposant en figures, un E.T.E (épaule-tète-épaule) par exemple, ou la figure d'Elliott, répétitive et contigue, à la fois en vagues dans le sens de l'axe horizontal du temps, et en degrés dans le sens de l'axe vertical des prix
  3. Elles visent à en identifier les composants, et les critères qui permettent à la fois de qualifier la structure, le sens, et l'endroit ou on se trouve dans cette figure ( lettrage et numérotation)
  4. Elles visent donc à identifier objectivement le début d'une vague haussière ou creux, et la fin de la vague ou pic qu'on appellera tendance.
  5. Un ensemble de techniques ayant pour objectif l'analyse prospective probabiliste ou déterministe du devenir des cours afin de déterminer les points d'entrée et sortie correspondants à la tendance choisie dans des conditions raisonnables de succès.Quand cette figure est répétitive et récurrente, on lui attribue le pouvoir prédictif du scénario probabiliste. La partie dévolue à la caractérisation des différents mouvements du scénario est l'analyse du passé, la partie dévolue à la projection du scénario est l'analyse prospective.                                                                                                                                                    Origines : 
    • Dow au 19ème siècle définit le concept de tendance ainsi que la notion de vague haussière comme composée de points hauts et bas de plus en plus hauts , entrecoupée de vague baissière composée de points bas et hauts de plus en plus bas.
    • Elliott au 20ème siècle, disciple de Dow, a complété cette vision par la définition d'une figure complète , structurée en degrés verticaux, et récurrente horizontalement donc dotée d'une certaine prévisibilité.
    • Mandelbroot a prouvé le caractère fractal de la structure des prix, qui est l'expression mathématique que les mouvements apparaissent identiques à plusieurs horizons de temps et de prix par autosimilarité (homothétie d'échelle)
    • Le Basic-Elliott au 21ème siecle dans sa version 7, reprend l'ensemble de ces avancées et grace aux techniques permises par les ordinateurs et progiciels d'aujourdhui d'une part, et aux données disponibles d'autre part, permettent notamment (ce qui n'éxistait pas au 20ème siecle) de proceder à
      • une caractérisation rationnelle des tendances et à leurs visualisations graphiques
      • une caractérisation rationnelle du degré fractal correspondant et à sa visualisation graphique
      • une caractérisation rationnelle des vagues composant chaque tendance et leurs visualisations graphiques avec un seul indicateur de base le macd dont les différents paramétrages adaptés et différents permettent de constituer le gradient des Macd'ilan ainsi que l'éventail des tendances.

Pour mieux comprendre le Basic-Elliott® : il s'agit ici d' une description des éléments de base pour une première connaissance de la théorie . Pour acceder au savoir il s'agira surtout d'expériences et de pratiques assidues

V6 > passage à la V7 puis V8 depuis janvier 2018

Glossaire et hypothèses de base pour comprendre mes analyses:

13 degrés du degré 0 TTTLT au degré 6 à CT et du degré 7 TCT jour au degré 12 TTTCT intra jour:

le degré 0  T4LT est caractérisé par le macd'ilan (macd) de paramètres 180/360 en UT semaine et 390/780 pour l'UT 2 jours et tracé en parme

le degré 1 T3LT est caractérisé par le macd'ilan (macd) de paramètres 115/180 en UT semaine et 240/390 pour l'UT 2 jours et tracé en vert foncé

le degré 2 T2LT est caractérisé par le macd'ilan (macd) de paramètres 52/115 en UT semaine, 115/240 pour l'UT 2 jours et 240/520 pour l'unité jour ( seule référence de base), et tracé en vert clair

le degré 3 TLT est caractérisé par le macd'ilan (macd) de paramètres 26/52 en UT semaine, 52/115 pour l'UT 2 jours et 115/240 pour l'unité jour et tracé en jaune foncé.

le degré 4 LT est caractérisé par le macd'ilan (macd) de paramètres 26/52 en UT 2 jours et 52/115 en UT jour et tracé en bleu clair

le degré 5 MT est caractérisé par le macd'ilan de paramètres  10/26 en UT 2 jours et 26/52 en UT jour; tracé en noir

le degré 6 CT en rouge est .........................................................9/26 .en UTJ............

le degré 7 TCT .en jaune est................................................................ 2/9 ...en UTJ............

le degré 8j TCT ..en blanc est............................................................... 1/4 ...en UTJ..

Il est à noter que ces parametres jour sont adaptés pour toute valeur , indice ou autre . En revanche les parametres intra jour qui sont adaptés pour le CAC ne le sont plus pour les valeurs ou indices qui ne se déroulent pas comme le cac sur un horizon de 8h30 ; par exemple pour le fce qui se déroule sur un horizon de 14h ( on pourrait  passer à l'ut 45 minutes pour ne pas changer ses indicateurs)

le degré 8 TCT ..................................................................17/60 en UT 30' (et 1/4 en UTJ)

le degré 9 TTCT ................................................................4/25 en UT 30'

le degré 10 TTCT ..............................................................1/4 en UT30'

Ainsi le degré 6 CT sera représenté sur les graphes

  1. par sa moyenne mobile courte mme 9 rouge gras notée t6 qui représente l'accélération et par sa moyenne mobile longue mme 26 noire gras notée notée T6 ou plutot t5 (c'est devenu équivalent en V7) qui représente la base d'accélération. La tendance sera estimée haussière lorsque clot jour > t5 et qu'elle le reste, et que t6j>t6j-1.
  2. et par son macd 9/26 comme indicateur d'accélération/décélération/impulsion , sous le graphe des cours, notée d6. En accélération si d6j > 0 et d6j > d6j-1. En décélération si d6j >0 et d6j< d6j-1.

Chaque degré est composé, dans la plupart des cas, d'une vague haussière lettrée A, suivie d'une vague de correction (avec d<0, sinon c'est une consolidation lettrée b) lettrée B suivie d'une vague haussière lettrée C qui devra dépasser le plus haut de cloture de la vague lettrée A et devrait etre au moins égale à son amplitude (C>=A). Une vague C peut également se composer d'une vague haussière CA, puis CB baissière puis CC haussière. Tant que les pics d (macdilan) de la vague C sont de plus en plus haut et les sommets des clotj des prix sont de plus plus haut , elle sera considérée en impulsion et notée C+; tant que les pics d sont de plus en plus bas à l'inverse des prix il y aura divergence d/t et sera considérée comme indéterminée et notée C-. De plus chaque vague C (ou CA ou CC) décompose, dans la plupart des cas,dans le degré supérieur, en une vague haussière A, suivie d'une vague baissière B,suivie d'une vague C' haussière . Chaque vague C' de degré supérieur décompose ....etc etc.. et l'inverse pour un degré baissier dont les vagues seront lettrées -A,-B,-C

Tendances principales par degré: exemples

Haussière: vague de degré 6 :

  • estimée haussière dès que et tant que clot J > t5 ; et t6 et d7> d6 en pente haussière . idem pour les autres degrés.
  • estimée en accélération haussière dès que et tant que d6 en pente haussière et > 0

Baissière: vague de degré 7

  • estimée baissière dès que et tant que clot J < t6; et t7 en pente baissière . idem pour les autres degrés.
  • estimée en accélération baissière dès que et tant que d7 en pente baissière et < 0

Négociations et point d'entrées : 

Tant que clotJ > t4, je ne négocierais que les configurations haussières  en 5C+, 6C+, 7C+, 8C+

Tant que clotJ > t5, je ne négocierais que les configurations haussières en  6C+, 7C+, 8C+

Tant que clotJ > t6, je ne négocierais que les configurations haussières en  7C+, 8C+, 9C+

Tant que clotJ > t7, je ne négocierais que les configurations haussières en  8C+, 9C+, 10C+

Tant que clotJ > t8, je ne négocierais que les configurations haussières en 9C+, 10C+, 11C+

Les configurations baissières s'en déduisent

Les canaux d'Ilan: V8

Toute configuration en ABC ou -A-B-C de chaque vague de chaque degré peut etre encadrée par un canal de Fibonacci. La base du canal  haussier est la droite qui joint le départ de la vague A au point B validé ou estimé et sera considérée comme la ligne support de cette vague C. Une parallèle passant par le point A (fibo 100%), donne le premier canal , puis les paralleles de fibo avec 162% puis de  262%..etc sont traçées selon besoin.

Interprétation :


Mises en jeu: prévisions

4C = +10 en Turbos et ou LVC/Bx4

5C = +10  en Turbos et/ou/ LVC/BX4

6C = +10  en LVC/Bx4 et/ou CFD/Fce

7C = +10  en LVC/Bx4 et /ou CFD/FCe

8C = +10 en LVC/BX4 et/ou CFD/FCe

9C = +10 en CFD/FCe

10C= +10 en CFD/FCE

Pour ceux qui ne comprennent toujours pas, une video explicative

https://www.youtube-nocookie.com/embed/3PszMaZ5Ipk...

meme pas d'accord avec Attali qui à l'air de confondre savoirs et connaissances

attali